2014-07-28

Bundjalung Kunjiel au Domaine de la Rhonie - Lun 28 Juillet 2014


Après un succulent repas à base de produits de la ferme au Domaine de la Rhonie, les 4 Aborigènes d'Australie se préparent pour le spectacle.  Malheureusement, Che (le joueur de Didgeridoo) ne se sent vraiment pas bien... peut-être une indigestion au saucisson-au-kangourou que nous avons mangé à midi ? (véridique !)  Les trois Bundjalung restant décident donc de me faire entrer sur scène avec eux, pour souffler dans le Bridaya-Mundi (=Didgeridoo dans leur dialecte) en plus d'assurer la traduction des explications qu'ils livrent au public concernant leurs chants et danses.

video

Malgré une après-midi pluvieuse et des prévisions météo pas joyeuses, le ciel s'est découvert au dessus de l'enclos à chevaux dans lequel le spectacle se déroule.  C'est un bon présage !  Puis la nuit commence à tomber.  Heureusement que nous avions prévu d'encercler l'enclos de deux voitures dont nous allumons les phares.
Les spectateurs sont ravis d'entendre ces sonorités du bout du monde et de voir ces danses exotiques mimant l'émeu, le kangourou ou l'aigle marin.  Mieux : ils vont même pouvoir entrer sur la piste et en apprendre les pas.
Que de retours positifs en fin de spectacle !  Seules les batteries des deux voitures n'ont pas apprécié :-) mais une paire de fils et c'est reparti (merci Serge !).

Le Sud-Est dans Sud-Ouest !


Nos invités de marque, les Aborigènes Bundjalung du Sud-Est de l'Australie, sont à l'honneur dans notre journal local, Sud-Ouest !

Les Bundjalung Kunjiel vont faire danser le Périgord au son du Didgeridoo !

Au moins une date par journée durant toute la semaine !!!  "Demandez le programme !"
Et bien sûr, le fameux atelier de Pistage "Shadow Dancing" le jeudi 31 sur inscription ici-même.

2014-07-26

Bundjalung Kunjiel en Périgord


JSLP a le plaisir d'accueillir en Périgord le groupe aborigène Bundjalung Kunjiel ("Danseurs Papillons") qui nous vient tout droit d'Australie !
Goompi, le chanteur et leader de la troupe, descend des Bundjalung, une tribu située sur la côte Est juste en dessous de Brisbane.  Il est également un peintre réputé.  Che Kabal (joueur de Didgeridoo) et Jordan (jeune danseur) font partie de cette même tribu.  Dhinawan, quant à lui, est issu de deux tribus voisines un peu à l'intérieur des terres : les Gamillaroi et les Bigambul.  Artiste complet, il danse, chante, "tire" le Didgeridoo et peint.

Les Aborigènes font partie des 5 derniers peuples à encore pratiquer le Pistage de manière traditionnelle.  Cela se ressent jusque dans leurs peintures et dans leurs danses.  
JSLP propose un atelier exceptionnel avec les Bundjalung le Jeudi 31 Juillet de 10h à 12h en Vallée Vézère, sur inscription (places limitées) : Shadow Dancing - la Danse de l'Ombre.
Venez rencontrer ces quatre ambassadeurs de l'Australie Aborigène, découvrir leurs chants, participer à leurs danses et suivre leur Piste !


Lundi 28 Juillet à 21h30 au Domaine de la Rhonie (Meyrals) - 05.53.29.29.07
Mardi 29 Juillet à 21h au Camping du Diamant Noir (Sainte-Alvère) - réservé aux campeurs. 
Mercredi 30 Juillet à 21h au restaurant La P'tite Factory (Sainte-Alvère) - 05.53.74.91.12
Jeudi 31 Juillet à 10h atelier Pistage Shadow Dancing avec JeSuisLaPiste.fr (Vallée Vézère... lieu exact communiqué aux participants inscrits) - 06.60.64.97.14
Puis, à partir de Vendredi 1er Août jusqu'au Dimanche 3 Août, le festival de Montignac "Cultures aux Coeurs" les accueille chaleureusement malgré leur arrivée inattendue (ils ne sont donc pas mentionnés sur les programmes).


2014-07-25

Atelier Nature - Ven 25 Juillet 2014


Aujourd'hui c'est atelier Dessin avec les enfants du Domaine de la Rhonie.  Attention, il ne s'agit PAS d'un cours de dessin classique, mais plutôt d'une analyse de la Nature détaillée à travers le dessin.

Lecture du programme du jour à la cabane-QG

Après lecture du fascicule et des petites BDs au dos, nous commençons à analyser les feuilles et les arbres.  Nous nous rendons vite compte que les lois qui régissent les unes régissent aussi les autres à une échelle différente... et si c'était comme ça pour tout ?

Différentes façons de pousser pour différentes essences d'Arbres...

Nous dessinons la Flore du Domaine de la Rhonie sous toutes ses coutures.  Dans les champs, dans les sous-bois, dans la châtaigneraie traditionnelle...

Les anciens Châtaigniers, tortueux et majestueux, prennent la pose.

Et pourquoi s'arrêter à la Flore quand nous avons des animaux aussi emblématiques que les Oies en face de nous ?

Les Oies... modèles vivants qui ne tiennent pas en place : ça les gave !

2014-07-24

Shadow Dancing - Jeudi 31 Juillet 2014


Le groupe Aborigène Bundjalung Kunjiel est de passage en Périgord !


A quatre, ils sillonnent la France cet été pour faire connaître leur culture ancestrale à l'autre bout du monde à travers leurs chants et leurs danses.
Ce jeudi 31 Juillet 2014, ils seront les invités très spéciaux de JSLP pour une initiation à l'Art du Pistage à la croisée des cultures !
Pour de nombreuses raisons que nous allons aborder dans cet atelier, devenir Invisible et devenir une Ombre sont au cœur de la pratique avancée du Pisteur.
Cet atelier exceptionnel se nomme donc Shadow Dancing (la Danse de l'Ombre)
Préparez-vous à faire un bond dans le temps et l'espace, à encaisser un choc culturel des plus positifs !



Pensez à réserver votre place à l'avance : 25 personnes maximum.
Prix : 15 €  (gratuit pour les moins de 12 ans)
Durée : 2h
Date : Jeudi 31 Juillet de 10h à 12h
Lieu : Vallée Vézère... lieu exact tenu secret (il sera donné par message privé aux participants inscrits).
Midi : prévoyez de quoi manger pour un pic-nic convivial.


2014-07-23

Atelier Nature - Sam 23 Juillet 2014


5 enfants et 2 adultes pour cet atelier "Nature" orienté Pistage.

Lecture studieuse des fascicules...

Les bases posées autour de notre cabane-QG, nous nous empressons d'entrer dans les sous-bois pour se protéger du Soleil de plomb.  En suivant la coulée principale, nous discutons des différents types de grands mammifères susceptibles de fréquenter ces lieux.  Sanglier, Cerf, Chevreuil, Renard, Blaireau, Martre, puis des plus petits comme les Souris, Mulots, Campagnols, Écureuils.  Nous tombons sur des grattis, des frottis et de très nombreuses toiles d'araignées démontrant le "non-passage" d'animaux ! (indice très intéressant également).  Nous étudions les arachnides et leurs toiles de plus près et je leur explique leur façon de les fabriquer : quand, comment, pourquoi...

Spider-man et les Spider-kids !

Nous sortons finalement des sous-bois pour emprunter le sentier de terre sur lequel nous aurons plus de chance de voir des empreintes.  Bingo : des vaguelettes indiquent le passage de la pluie suivie immédiatement du Soleil... les Éléments eux aussi laissent des traces !  Et enfin nous tombons sur notre première empreinte nette de Chevreuil.  Direction, vitesse, sexe, age de l'animal et age de la trace seront passés en revue.
Ensuite, en faisant face au champ, je trace une Piste que les participants vont devoir suivre à la file indienne.  Cette Piste bien marquée, nous l'analysons, la décortiquons et finalement nous la relisons.  Dorénavant, chaque participant sait qu'une piste claire va et qu'une piste sombre vient.

Un bon bol d'air ?  Aussi... mais là c'est le "Regard de la Proie".
 
Après l'exercice du regard de la Proie, nous traversons les hautes graminées et entrons dans la salle d'attente des Chevreuils, y trouvons un gros os que nous analysons : os de vache, coupé à la scie en boucherie... sûrement l'os donné à un chien qui est venu le ronger par ici, attiré par les odeurs de gibier.
Midi approche, les parents des enfants doivent commencer à arriver à l'accueil, il faut amorcer le chemin du retour.  Par les hautes herbes, c'est plus rigolo !  Et puis nous tombons sur les coulées des Chevreuils que nous suivons : eux connaissent le meilleur chemin, faisons-leur confiance !
En remontant la pente qui mène au gîte, nous tombons sur une mine d'empreintes de Chevreuils que nous ne pouvons nous empêcher d'analyser... les parents attendront un peu :-)

Le petit Atelier dans la prairie :-)
Merci à Émilie pour les photos.

2014-07-19

Ateliers Initiation - Juillet 2014 - Rêve de l'Aborigène


Les Aborigènes Bundjalung Kunjiel pistant dans le "Bush" français !

Comme prévu, JSLP était invité à venir initier les festivaliers de cette 13e édition du Rêve de l'Aborigène à Airvault (79).  "Cet évènement familial et convivial associe la sérénité d´une fête sans alcool aux valeurs d´une vie en harmonie avec la nature."  Côté programmation : des groupes traditionnels en provenance de divers endroits du Globe, et de la musique "harmonique" (didgeridoo, guimbarde, arc en bouche....).

Ridoo, participant au premier groupe de Pisteurs du festival d'Airvault !

Samedi, 8h :  Goompi, Dhinawan, Shay & Jordan, les quatre membres du groupe Aborigène Bundjalung Kunjiel, sont mes invités pour ce premier pistage très matinal dans le cadre d'un festival :-) Le jeune Pierre, 12 ans, est aussi de la partie, invité également.  Ce dernier est sur le pied de guerre dès 7h40 tandis que les Aborigènes se font attendre... fidèles à leur légendaire notion du temps élastique.  A 8h30, nous décidons de partir sans eux, en très petit comité donc, accompagné tout de même de mon fils et de mon petit chien.  Nous sortons d'une nuit difficile, le département ayant été classé en alerte orange.  Le vent, la pluie et les orages nous ont livré un concert son et lumière dans lequel nous étions aux premières loges.  Mais le pire a tout de même été évité, aucun dégât matériel ni humain contrairement à d'autres départements...  Concernant le Pistage, c'est une aubaine !  Le sol a été remis à zéro... les anciennes traces ont disparues, seules les fraîches seront éventuellement présentes.  La datation sera aisée.  Nous partons donc explorer les lisières de champs, les sous-bois et les prés, trouvons des traces du Renard, et des coulées de Chevreuil (au moins) qui n'ont pas été encore utilisées depuis la nuit.  En suivant le sentier forestier, nous tombons sur un cul-de-sac au niveau de l'entrée du festival : nous sommes enfermés dans les bois, derrière les barrières de sécurité.  Faire demi-tour ?  Non !  Testons plutôt notre furtivité et notre agilité en nous frayant un chemin entre ronces et grillage au nez et à la barbe des agents de sécurité !  Mission réussie : nous revoilà dans le site, ni vu ni connu.  Là, nous analysons la façon de marcher des festivaliers (droitier ou gaucher ?) puis nous livrons au couple d'exercices "œil de la Proie" et "œil du Prédateur".  Ce dernier passionne les enfants.  Enfin nous retournons au QG pile poil pour prendre le groupe de 10h.

C'est reparti !

Samedi, 10h :  Le premier groupe "régulier" du festival est motivé mais peu nombreux... l'information passe de façon chaotique sur ce grand festival.  J'apprends par la suite que beaucoup sont au courant de ces ateliers, veulent y participer, mais n'arrivent pas à "trouver la Piste" jusqu'à mon petit stand perdu parmi tant d'autres.  Les 5 participants de ce 2e atelier ont réussi... ce qui équivaut à passer l'épreuve traditionnelle des Brisées.

Des traces dans les taupinières...

Nous commençons le parcours sur le même sentier et là, surprise :  des empreintes fraîches sur une coulée transversale !!!  On les analyse sous toutes les coutures : quelle direction, quel type d'animal, quel animal, quels pieds, quel côté, quel sexe, quel age et quand ?  Ils réfléchissent, émettent des hypothèses, trouvent des solutions : escalade la pente, ongulé, chevreuil, patte arrière sur patte avant, côté droit, femelle, jeune,... et pour le coup j'ai pu annoncer une datation au plus précis : "tout à l'heure, entre 9h et 10h" :-D

L’œil de la Proie.

La région est très plate et cultivée, énormément de champs alentour, et plus de tracteurs et de moissonneuses que de voitures sur les routes !  Le site du festival consiste en une très vaste prairie entourée d'une rivière et d'une petite forêt qui accueille forcément une grande partie de la faune sauvage locale.  Avec le festival et l'orage, les habitants de la forêt ont dû rester cloîtrés toute la nuit pour ne sortir qu'au matin une fois le calme revenu : l'appel du ventre.

Renard, Fouine ou Martre ?

Ensuite nous bifurquons dans une prairie, un champ, le long d'un sentier puis à nouveau dans la forêt.  Là, Yann (l'un des participants) aperçoit un gros trou à travers les feuillages.  Nous allons inspecter.  C'est le trou du Blaireau.  Et plus loin les trous des autres pièces de sa demeure.
Satisfaits, nous terminons par un exercice d'éveil sensoriel sur la pelouse du festival.

L’œil du Prédateur !  (où est Charlie ?)

Dimanche, 10h :  Cette fois-ci, le mot est tellement bien passé qu'il y a eu deux listes d’inscrits au lieu d'une !  Nous devrions être plus d'une vingtaine alors que je prévoyais une limite à 10 participants pour réduire notre impact... des pannes de réveils ont réduit le nombre à 13 :-)

Suivre la Piste dans la pelouse ?  Fastoche !

Nous refaisons le même parcours que la veille : j'ai envie de savoir ce qui s'est passé entre-temps.  Mais il ne s'est pas passé grand chose, à part la pluie qui est retombée plus légèrement, ce qui est très intéressant pour faire de la datation comparée entre différentes traces faites il y a 2 jours, la veille, et à l'instant.  Il y avait aussi beaucoup plus de traces de Sapiens et de leurs Canidés en lisières de forêt... des traces dans lesquelles il valait mieux ne pas mettre le pied (ou alors le gauche).  Les participants ont réalisé à quel point les cris d'alarme des Oiseaux sont des indicateurs incontournables pour savoir ce qu'il se passe dans les bois au delà de la portée de notre regard.  Des Corneilles puis des Geais leur ont révélé la présence de différents groupes de promeneurs.  Les Araignées et les Papillons leur ont également appris de belles leçons de Pistage.

A la queue-leu-leu dans les sous-bois de la forêt d'Airvault.

Tous les participants de ces trois groupes étaient ravis de l'expérience,
et j'espère les recroiser un jour ou l'autre sur la Piste...
Dimanche, 12h30 En rentrant à mon stand, je tombe sur les Bundjalung Kunjiel qui lancent le boomerang dans le pré : "Bin alors les gars, panne de réveil hier matin ?" - "Non, simplement nous ne dormons pas sur le site mais au village et notre chauffeur n'était pas prêt pour 8h, désolé..."
Pardon... tout ceci s'est dit en Anglish évidemment... et même en "Aussie".  La suite du compte-rendu sera donc en V.O.

Un futur Maître-Pisteur : Ridoo !

 So the Bundjalung couldn't find a car to be there at 8 o'clock on the previous morning.  I offered them a quick walk in the forest to take a look at Sir Badger's mansion, which was only 5 minutes away from where we stood.  They came along with their spears, ready to catch the bush tucka' !  Then, were impressed by the clarity of the trail on this very leafy substrate and by the dimension of the den.  I explained how one could tell this is a Badger's den and not a Fox' by mimicking the animal digging : Badger has big front paws with long and strong claws.  His paws are positioned in diagonal compared to the body's axis, so he pushes the earth on each side of his body, creating a large "fan" of crumbled earth on the entrance's porch.  Whereas Fox projects the earth in between his hind legs, creating a much smaller fan (much like a straight line).  Furthermore, the oval of the hole was horizontal, corresponding to Badger's short-legs/big-butt morphology.  Fox's would have been vertical.
They were amazed to see that Tracking is still practised in Europe and thrilled to learn (through the analysis of his tracks) the habits of an animal they don't have Down Under.
And I was very pleased to have been able to share this moment with these fellas !  Linking Past and Present, Here and There, sharing Knowledge... that's what Culture and Tracking are all about :-)

Bundjalung Kunjiel on stage.

2014-07-16

Andrew Ucles... cet Aussie est fou !

G'day mate !
Andrew Ucles est un jeune australien un peu étrange... depuis sa plus tendre enfance, sa passion est d'attraper des animaux vivants, pour ensuite les relâcher.  En grandissant, ses proies deviennent de plus en plus grosses et de plus en plus dangereuses !!!  Kangourous, sangliers, renards, iguanes, cerfs, tout y passe !  Il déterre des lapins en lâchant dans leurs terriers d'énormes serpents venimeux fraîchement attrapés par la queue et se frotte aux animaux géants d'Afrique.  Parmi ses exploits, il a également passé 67 jours seul et en parfaite autonomie dans le Désert Central australien.  Ses talents sont multiples :  pistage, piégeage, furtivité, débrouillardise, énergie, folie, patience, volonté de fer... et même savoir danser comme Mickael Jackson !

Une petite vidéo ? Enjoy :-)

2014-07-14

Le Rêve de l'Aborigène

JSLP est invité à animer ses ateliers d'initiation au Pistage "Adulte"
lors de cette 13e édition du festival de didgeridoo et de musiques du monde :
à Airvault (79)
Samedi 19 et Dimanche 20 Juillet 2014,
de 9h00 à 10h30... ensemble dans les bois le long du site du festival,
pour en savoir plus sur cet Art des cultures Premières... et sur nous-même ! 
Inscription obligatoire, 15 participants maximum.

2014-07-12

Atelier Initiation - sam 12 Juillet 2014

L'atelier d'initiation de Castel-Merle était annoncé comme "exceptionnel" et il a bien tenu ses promesses : Blaireau, Renard, Chevreuil, Sanglier, Buse, Oiseaux, Mulot, Musaraigne, Taupe... toutes leurs traces étaient au rendez-vous dans ce site préhistorique remarquable !  Vous voulez des détails ?

Le désormais traditionnel jeu de piste des Brisées.

Comme souvent, les participants sont directement immergés dans le Pistage car le point de RDV n'est pas sur le parking :  il faut me trouver caché dans les bois !  Ci-dessus, une "Brisée" sert de marquage à ce jeu de piste traditionnel dans le monde de la Chasse.  Malgré les Chèvres qui broutaient les feuilles des premières Brisées, tous les participants ont réussi cette première épreuve haut la main, bravo à eux :-)

Mais quelle est donc cette secte très étrange ?

Après une petite introduction et avant d'aborder le Pistage de manière concrète, nous jouons à un jeu pour affûter nos sens.  Cette semaine, c'est le sens de la Vue qui est à l'honneur.  Quelle différence entre Voir et Regarder ?  Comment une Proie utilise ses yeux ?  Ci-dessus, nous ne sommes pas en pleine prière pour s'attirer les bienfaits des esprits de la Nature... nous tentons simplement d'élargir notre vision périphérique en Voyant ce qui nous est donné à voir.

On suit la Piste !

Allez, après ce petit "échauffement", nous partons sur la Piste, à la queue-leu-leu.  Une plumée nous apprend qu'un gros rapace a tué, plumé et mangé une Palombe ; des fientes nous indiquent la position d'un nid sur la falaise ; de petits creux semblent indiquer le territoire du Blaireau, ce qu'une vague empreinte confirme ; une Musaraigne morte nous fait réfléchir sur les mœurs des prédateurs ; des empreintes de chien dans la boue nous apprennent une des nombreuses façons de marcher des quadrupèdes ; des grattis, des laissées, des coulées, des noix ouvertes, c'est presque la totale !

On en profite aussi pour admirer le site !

Le site est magnifique mais encaissé à flanc de falaise, ce qui constitue une barrière naturelle et empêche le gros gibier de passer.  Mais tout désavantage peut se transformer en avantage : nous trouvons un goulot d'étranglement, une aubaine pour les animaux sauvages... et pour les Pisteurs !  Dans ce tout petit passage, sous de magnifiques Buis recouverts de mousse, nous trouvons rassemblées les traces de Taupes, Blaireau, Renard et Chevreuil !  En grimpant sur le plateau en surplomb, nous abordons la 2e phase du jeu :  Regarder comme un Prédateur.  Puis nous analysons en quoi Voir et Regarder peuvent nous être utile en Pistage, mais aussi dans notre Vie quotidienne.

La joyeuse équipe au complet ... dans les toilettes deluxe du Renard :-)

Nous empruntons un autre chemin pour revenir : via le sommet de la falaise.  De nouvelles traces nous attendent, les apprentis-Pisteurs ont pris du gallon et presque plus rien ne leur échappe.  Surtout pas les majestueuses toilettes de Maître Renard : surplombant la vallée, une grosse pierre accueille de nombreux colombins blanchâtres emplis de poils et d'os.  Une superbe leçon sur son régime alimentaire, et ses habitudes princières !  La vue de ses toilettes est tellement belle que nous nous y prenons en photo :-)

Merci aux participants
pour leur curiosité et leur bonne humeur ! 
Merci à Isabelle Castanet 
de nous avoir ouvert les portes de son site !

2014-07-11

Bandes Dessinées

Fran6co, l'animateur de JSLP, est également auteur-dessinateur de BDs.
Ses trois publications sont disponibles à la fin de l'atelier pour ceux que ça intéresse :

http://astuce.webcomics.frhttp://yamaya.webcomics.frhttp://didgeridoo.webcomics.fr
Avec une dédicace personnalisée, évidemment !

Atelier Nature - ven 11 Juillet 2014

Aujourd'hui, les enfants vont apprendre à utiliser la Fronde !  Mais avant cela, un peu de Pistage pour se mettre en jambe et aborder la Fronde d'une façon historique : en tant qu'arme de chasse et de guerre.  Après avoir déniché les toilettes du Blaireau la veille, nous trouvons où il se frotte dans la terre et sur les arbres pour se débarrasser de ses parasites... sa salle de bain en somme.  Sans murs tout autour, la maison de monsieur Blaireau est très vaste !  Plus loin, les traces du chien d'un des enfants, que ses parents viennent de promener dans les parages.  Suivis des traces de chevreuils de différents sexes et ages.  La boue s'est asséchée depuis les jours précédents pour devenir une fine poudre dans laquelle les empreintes marquent parfaitement.  Les enfants sont vifs : certains ont déjà été initiés les jours précédents à l'Art du Pistage, d'autres (nouveaux) habitent non loin de bois.  Rares sont les indices de présences qui nous échappent (plumes, frottis, régalis, tout y passe !).

 
Nous pressons le pas pour avoir encore un peu de temps pour aborder la Fronde.  Devant les belles bories du Domaine (où je n'ai absolument pas eu le temps de dégainer l'appareil photo cette fois) ils apprennent à tresser de la corde et à faire quelques nœuds utiles.  Petit à petit, leurs frondes prennent forme.  S'ensuit l'énoncé des précautions d'usage et les bases des différents types de lancers.  A vide d'abord, puis avec comme munitions des petits morceaux de cornouiller (bois dur et lourd... mais beaucoup moins que des pierres !).  Ils apprennent rapidement le lancer "Apache", celui de "Thierry" et le "Service de Tennis".  Certains lancent presque aussi loin que leur professeur :-)  Ils repartent ravis, avec en tête de nouvelles connaissances et en poche une jolie fronde en cuir et en corde faite de leurs propres mains !

2014-07-10

Pistage autour des étangs de Valojoulx

La Communauté de Communes de la Vallée de l'Homme et l'Office de Tourisme de Montignac ont demandé à Je Suis la Piste d'animer un atelier d'initiation à l'Art du Pistage autour des étangs de Valojoulx le mardi 22 Juillet, 9h00.  10 € et 20 participants maximum.  > Flyer <
 


Atelier Nature - jeu 10 Juillet 2014

Le vent souffle fort là-haut et permet au temps de se découvrir.  Sous les rayons d'un Soleil qui se fait rare en Juillet (!!!) quelques cigales jouent de leurs élytres et quelques oiseaux poussent encore la chansonnette.  Ça tombe bien car nous allons étudier tous ces sons : aujourd'hui c'est le cours de Musique de la Nature !

Photo de groupe à notre QG !

Après l'introduction au cours à notre Cabane-QG et quelques exercices sous forme de jeux, les enfants s'exercent à imiter le Coucou en soufflant dans leurs mains... en vain.

Un pour tous, tous pour Jiminy Cricket ! (sur ma main)

Puis, nous décidons d'aller écouter la Nature plus loin.  En chemin, nous gardons nos bonnes habitudes de Pisteurs en entrant dans le domaine du Blaireau miné de "pots-à-crottes".  Un criquet se pose sur l'épaule de Samuel puis viens sur ma main.  De là, tous les enfants le veulent sur la leur, mais il ne daigne pas bouger.  Il doit chronométrer son record de temps passé sur un humain : 7'26" !!!  Les enfants le baptisent évidemment Jiminy et nous en profitons pour l'étudier en détail :-)

3 minutes de silence... un savoureux record ;-)

Si l'exercice d'écoute de la Nature dure 20 minutes ou plus avec un groupe d'adultes, il est bien plus court avec un groupe d'enfants vigoureux : ce n'est pas la Nature qui s'est réveillée autour de nous, mais nous qui l'avons réveillée !!!
Puis une urgence "grosse commission" doublée d'un refus catégorique de la faire au naturel (même après avoir touché le moelleux des grosses feuilles de noisetier) nous ramène précipitamment à l'accueil du Domaine.  En chemin, ils en apprennent sur la pas-si-vilaine-que-ça Ortie, et sur son voisin le Plantain magique.  Le cours se terminera autour des belles cabanes de pierres (bories) du Domaine, à observer un groupe d'hirondelles des fenêtres chasser un Milan pourtant 10x plus gros qu'elles et à les écouter ensuite se pavaner sur le fil électrique !

2014-07-08

Préhistage

Samedi 12 Juillet, inscrivez-vous à cet atelier d'initiation à l'Art du Pistage très spécial !
En effet, il se déroulera sur le magnifique site préhistorique de Castel-Merle à Sergeac 24290.  Merci à Isabelle Castanet, la propriétaire des lieux, qui ouvre grand ses portes pour JSLP et les 10 premiers participants à s'inscrire.  Au programme : éveil des sens, notions de furtivité, et surtout apprendre à lire directement dans le Grand Livre de la Nature.

Ne ratez pas cette occasion rare :-) inscrivez-vous !

2h d'atelier en Participation Libre !
De 10h à 12h. Inscription obligatoire.
10 participants maximum.

Atelier Nature - mar 8 Juillet 2014

Atelier Dessin ce matin au Domaine de la Rhonie dans le cadre des Ateliers Nature.  Il ne s'agit pas d'apprendre à dessiner, mais plutôt d'en savoir d'avantage sur la Nature par le biais du Dessin.  Les Arbres, leurs Feuilles, les Pierres et les Nuages n'ont plus de secret pour les 5 jeunes étudiants en "Naturologie".

Rafistolage de la cabane existante.

La météo est capricieuse ce matin, et nous avons droit à quelques grosses gouttes qui tombent sur notre papier à dessin.  Mais pas de panique : il suffit de cueillir des fougères pour refaire la toiture de l'une des cabanes en bois construite par d'autres enfants des mêmes ateliers durant les vacances de Pâques... et le tour est joué !

Hey hoo, hey hoo !

2014-07-07

Pourquoi pister ?

" Pour le plaisir ! "
 Évidemment... mais pas seulement :


En matière de Pistage, l'apprentissage est permanent, l'étonnement est quotidien, l'émerveillement est récurent.
D'ailleurs, il ne peut pas y avoir de Maître... simplement des Guides qui arpentent le même Chemin à différents niveaux.
En fait, sans même nous en apercevoir, notre esprit est déjà formé aux rudiments du Pistage : "le clapet de la boîte aux lettres est relevé, donc le facteur est déjà passé." ; "la voiture du Boss est sur le parking, donc il est déjà là, mefi !" ; "ça sent le rôti chez la voisine, donc elle va recevoir du monde ce soir"...
Le Pistage, c'est d'abord faire des corrélations entre nos différentes observations.  Chaque cause produit un effet, chaque effet a une cause.
Puis c'est la mise bout-à-bout de toutes ces traces pour retrouver un individu en reformant la linéarité de sa Piste.
Trouver une Piste, c'est comme tomber nez-à-nez avec une longue ficelle posée au sol... en la suivant dans un sens, on finira par tomber sur celui ou celle qui déroule la pelote.  Dans l'autre sens, on tombera sur son lieu d'origine (généralement son habitation).  Le Mystère, c'est de savoir Qui déroule cette bobine, à quelle vitesse et quelle est sa longueur (pour savoir si on peut le rattraper).


Le but du Pistage peut être le simple plaisir de savoir lire ce qui s'est passé à un moment et un endroit donné.  Et couplé à la Traque furtive, il peut même devenir envisageable de s'approcher au plus près de l'animal pisté.  Quelle récompense !

Atelier Nature - lun 7 Juillet 2014

Ce matin, atelier Pistage au Domaine de la Rhonie dans le cadre des Ateliers Nature.  Les 6 jeunes apprenti-Pisteurs ont mené la danse le long des coulées et autres indices de présences (grattis, frottis...).  Une équipe de Campagne TV nous a suivi et a été ébahi de la réactivité des enfants, pourtant citadins.  Mais le Pistage ne se limite pas à la forêt... c'est un état d'esprit, une façon de voir le monde.  Il se transpose aisément à la Ville.  Et les enfants ont déjà en eux toute cette vivacité d'esprit et cette curiosité qui caractérise le Pisteur.  En fait, il ne leur manque que la patience :-)

Les Pisteurs "en herbe" du Domaine de la Rhonie.

De trace en trace, donc, nous concluons que nous sommes sur la piste d'un grand cervidé, un Cerf, ou plutôt une Biche, plusieurs Biches comme nous le confirment les empreintes et l'analyse des fumées (=crottes de Cerfs/Biches).  Plus tard, dans les herbes hautes, nous voyons clairement leurs passages et même leurs lieux de repos (les reposées)... et celui de leurs Faons, à plusieurs mètres des mamans.
Désormais, ces jeunes passionnés ne feront plus jamais leurs ballades en forêt comme avant car maintenant, ils ont appris à lire dans le "Grand Livre de la Nature".

2014-07-05

Geai Suis la Piste

Au détour d'un sous-bois, un cri de détresse.  Celui du Geai.  En y regardant de plus près, c'est un juvénile qui semble coincé dans les repousses de châtaigners.  Nous le laissons entre les mains (ailes?) de ses éventuels parents, mais deux heures plus tard il est toujours là...  

La Mission-Sauvetage s'enclenche...

Bien agrippé à une branche, direction le jardin où il sera déposé en hauteur à l'abri des remous du jeune chien.  Il y passe l'après-midi, sur sa branchette, devant son bol d'eau et de nourriture (croquettes mouillées, melon et restes d'une petite belette trouvée la veille... le tout finement écrabouillé), mais il ne se nourrira pas et recrachera sa becquée.  Il est libre : s'il veut s'envoler, il le peux !  Mais les grosses mouches plates, qui le parasitent et que l'on aperçoit de temps en temps sortir et rentrer aussitôt dans son plumage comme attirées par un aimant, semblent l'avoir trop affaibli et sûrement rendu malade.  Au crépuscule, nous le plaçons dans une cage pour le protéger des chats, fouines et autres prédateurs.  Toujours en extérieur, sa cage sera même ornée de branches de tilleul fraîchement coupé.  Nous lui trouvons un nom : Garru... Comme Garrulus Glandarius est l'étrange nom Latin donné à la plus efficace Sentinelle de la Forêt.  Le Geai s'apprivoise facilement, surtout s'il est trouvé juvénile.  Il a même des talents d'imitateur comme son cousin le Perroquet !  Il est illégal de mettre en captivité un animal sauvage, c'est vrai.  Mais Garru n'est pas en captivité, il est libre de s'envoler... Il est simplement protégé pour la nuit.  

RIP Garru...

De toute façon la question ne se pose plus car cette nuit aura été sa dernière, trop affaibli par Hippobosca, les mouches plates parasites.

Atelier Initiation privé - sam 5 Juillet 2014

Pour fêter ce premier atelier d'initiation privé et en anglais avec Bill, un américain, ce billet sera rédigé dans la langue de Shakespeare (ou plutôt de Jack London).

It rained a lot that night, and it stopped in the early morning.  This is perfect for tracking as it "resets" and softens the ground for new prints to mark easily. Bill and I arrived at 8am to my regular bow-hunting ground.  Driving down a little path in the woods, we parked right in the middle of "Wildlife Territory".  So we stayed in the car for 15 minutes, talking about tracking generalities and how this initiation workshop will progress, as once out of the car we would have to move with stealth and talk quietly and sparingly.  Once the introduction over, Wildlife had settled down a bit, so we slowly got out of the car, calmly shut the doors, and walked further into the woods on a nice little trail.
 
Hind's print covering front one (Left side).
To what animal do you think they belong ?
What can you see in this picture ?    (clik to enlarge)

Not much more than 20 meters ahead we already found plenty of spoors : flattened grass and a lot of prints in the mud.  I let Bill investigate : plantigrade, digitigrade or ungulate ?  Seems like both digitigrade and ungulate have marked the ground... Little by little, with the help of JSLP's Leaflet and a few hints, Bill managed to recognize the Fox's print and the Roe Deer's.  > grade = C

Ideal print shapes on JSLP's Leaflet -VS- real-life print... trained eye needed !

He even managed to tell which way they were going, to age them relatively to one another, and to the night's pouring rain.  Roe Deer (a male) came first during the night, up and down the slope ; while Fox went down-slope not long ago.  We followed the freshest trail (Fox's) which happened to go in the same direction as our-stalking-selves.  Fox followed the path, in the mud, in tall grass and down in the nice large field naturally enclosed by forest.  There, we stopped to study its Soundscape.  > grade = B

Listening to visualize the Soundscape.

Sitting down, we closed our eyes in order to "open" our ears wide.  10 minutes of blind-silence made Birds' presence crystal-clear.  10 more minutes writing on the paper what and where we heard Sounds made us connect with the spoor of the night's Rain, falling from the trees' leaves each time the Wind changed in intensity and direction.  > grade = A !  Bravo, Bill successfully passed his initiation ;-)

See it ?  Fox's print !

When back-tracking ourselves and the Fox, prints we didn't see (but which were already there) popped out !  We saw and analysed a huge Spider's web hanging across a perpendicular path and telling us that no mammal had gone this way... Bill was caught into another spider-web, which might tell to someone else later on that a tall Human passed this way !  When arriving at the car, a very fresh scat stood in the middle of the path.  A lot of cherry pits inside, very shiny, discoloured and liquid scat... Despite his diarrhoea, Fox has been tracking us all along !!!  Nature still has a lot to teach to all of us :-D

... and the Trackers were being tracked all the way !